Simus Paradise


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bourdais 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 17842
Age : 65
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 17 Mar 2017 - 20:33

Il était sacrément ému après la course en tout cas...


~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 18 Mar 2017 - 15:57

 BOURDAIS’ SHOT AT FLORIDA ‘TRIPLE CROWN’ TO START FROM SECOND

If Sebastien Bourdais is going to pull off the Florida triple crown of racing to start 2017, his stiffest competition may be from within his own team’s garage.

Bourdais won the Verizon IndyCar Series season opener on Sunday, the Firestone Grand Prix of St. Petersburg, in the No. 18 Dale Coyne Racing Honda. That followed his class win in January in the Rolex 24 At Daytona endurance sports car race, co-driving a Chip Ganassi Racing Ford GT.

At this weekend’s Mobil 1 Twelve Hours of Sebring, Bourdais is again teaming with Dirk Mueller and Joey Hand in the No. 66 Ford GT that won at Daytona. But they will start second in the GT Le Mans class to the sister No. 67 that former Indy car driver Ryan Briscoe put on pole in today’s qualifying at Sebring International Raceway in Florida.

La n°66 de Bourdais est actuellement 9e au général et en tête des GTLM avec une grosse bagarre Ford/Ferrari derrière eux

Quand Bourdais récupère le volant, la Ford N°66 est classée 14e et 2e des GTLM
A 20h Bourdais est désormais 9e au général et premier des GTLM

A moins de 3h de l'arrivée, la Ford n°66 est 7e au général et première des GTLM

Déjà vainqueurs il y a un mois et demi aux 24h de Daytona, les frères Taylor sur la Cadillac n°10 remettent ça, cette fois-ci accompagnés par le Britannique Alex Lynn, qui s'impose pour sa première apparition en IMSA SportsCar Championship. Sur les deux autres marches du podium, on retrouve donc les Cadillac exploitées par le Action Express Racing, la n°5 de Barbosa-Albuquerque-Fittipaldi devançant la n°31 de Curran-Cameron-Conway. Le quinté de tête est complété par l'Oreca 07 d'une vaillante équipe JDC/Miller Motorsports que personne n'attendait à pareille fête, et par l'Oreca 09FLM n°38 du Performance Tech Motorsports emmenée par le trio French-O'Ward-Masson.


En GTLM, c'est le Corvette Racing qui a finalement eu le dernier mot. La n°4 ayant abandonné très rapidement sur problème moteur, c'est la n°3 de Magnussen-Garcia-Rockenfeller qui a raflé la mise. La C7.R précède à l'arrivée la Ford GT n°66 de Bourdais-Hand-D. Müller et la Ferrari 488 GTE n°62 de Calado-Fisichella-Vilander. Bien partie pour gagner, la Porsche 911 RSR n°911 de Pilet-Makowiecki-D. Werner a été contrainte à un ultime arrêt non programmé en raison d'une crevaison à l'avant gauche et termine finalement 7e de sa classe.
Tristan Vautier a, quant à lui, fait le show en GTD. Parti dernier, en raison d'une fuite d'huile durant le warm-up, il a hissé sa Mercedes-AMG GT3 n°75 du SunEnergy1 Racing au troisième rang de la catégorie.

Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Jeu 23 Mar 2017 - 16:59




Bourdais “the same quality driver he always was,” says race engineer

Craig Hampson, who was race engineer for Sebastien Bourdais for his 31 wins at Newman/Haas Racing, says that the four-time champion’s fundamental quality remains intact even at the age of 38.


It’s been 14 years since Bourdais won the Formula 3000 championship and came to America to join Newman/Haas Racing. The Frenchman scored three wins and finished fourth in his rookie season in Champ Car, and then added 28 victories and four straight titles in the series’ final seasons.  

Following a brief foray in Formula 1, Bourdais returned to the U.S. and raced in IndyCar on a part-time basis (with Dale Coyne Racing) before two years at Jay Penske’s Dragon Racing operation and three years at the now defunct KV Racing. In his spell with the Kevin Kalkhoven/Jimmy Vasser-owned squad, Bourdais clocked four wins, and opened his new account with Coyne with another victory, two weeks ago at St. Petersburg.

Hampson, referring to the strategy that vaulted Bourdais from 12th place into second at St. Pete when the full-course caution flew, commented: “It’s better to be lucky than good, right?! But we’ve lost a few that way too, so I think over the course of a driver’s career, it tends to balance out.”

Despite the 10 years since Hampson last worked with Bourdais on a full-time basis (he helped out at Dragon briefly in 2012), he said that “Seabass” has retained his talent.

“No, I don’t see much change in him,” said Hampson. “He’s the same top quality driver he’s always been.

“I was really impressed in winter testing. Straight out of the box, he was plenty quick. He’s still every bit a winner.

“He would say he now has a wider window for a car setup that he finds acceptable, but I’m not sure I see that. He still complains just as much!

“He is maybe a little more mature and calm in terms of his reactions to problems, but he’s still very forceful in telling you what’s good and bad.











Sébastien Bourdais a écrit
Salut à Tous,
Je vois que les années passent mais les fidèles supporters demeurent!
Merci pour les messages.
Ce fut en effet un sacré weekend, avec des hauts et des bas, je vous laisse deviner mon état d'esprit le samedi soir... 
Au bout du compte, je suis surtout très fier et heureux pour Dale, mon équipe et plus particulièrement mes ingénieurs Craig et Olivier. Je les ai embarqués dans cette aventure, ils m'ont fait confiance et la suite vous la connaissez, pour St Pete en tout cas. Personne ne doit être dupe cela dit. Nous n'aurions probablement pas gagné sans ces circonstances particulières, pour preuve, Dixon bouche plus de 10s sur le dernier relais en sauvant plus de carburant que nous.
Malgré tout, l'objectif qui est de se battre dans le top 5 semble réaliste. Pas tous les weekends, mais le plus souvent possible avec le rythme nécessaire.
Je vais tenter de passer un peu plus souvent, n'hésitez pas si vous avez des questions, j'essaierai d'y répondre.
Seb.


Dernière édition par corin le Mer 5 Avr 2017 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Mer 5 Avr 2017 - 13:59

Test at Sonoma Raceway 
Morning times
  1. Sebastien Bourdais, Dale Coyne Racing                1min17.51sec
  2. Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport                      1min17.53sec
  3. Marco Andretti, Andretti Autosport                           1min17.55sec
  4. Takuma Sato, Andretti Autosport                             1min17.67sec
  5. Alexander Rossi, Andretti-Herta Autosport                1min17.86sec
  6. Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing        1min17.92sec
  7. Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing                            1min17.94sec
  8. Max Chilton, Chip Ganassi Racing                             1min18.03sec
  9. Charlie Kimball, Chip Ganassi Racing                         1min18.10sec
  10. Scott Dixon, Chip Ganassi Racing                            1min18.19sec
  11. James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports      1min18.25sec
  12. Mikhail Aleshin, Schmidt Peterson Motorsports         1min18.37sec
  13. Ed Jones, Dale Coyne Racing                                  1min19.56sec  

Afternoon times
1. Bourdais          1min17.06sec
2. Rossi                 1min17.24sec
3. Andretti             1min17.25sec
4. Dixon                1min17.39sec
5. Sato                  1min17.44sec
6. Chilton               1min17.53sec
7. Hinchcliffe          1min17.55sec
8. Hunter-Reay       1min17.64sec
9. Aleshin              1min17.64sec
10. Rahal               1min17.69sec
11. Jones               1min17.73sec
12. Kimball            1min17.89sec
13. Kanaan            1min18.18sec
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 8 Avr 2017 - 6:43


  • sbourdais I was really surprised and very happy about the way we unloaded this morning. The Trench Shoring Honda was hard to drive but it was quick, and then it just felt like the track was starting to get away from us a little bit. We started losing track of balance and the way things evolved. We’ve slipped back a little this afternoon and we don’t seem to be as strong out there on the reds so we are going to have to work on that a bit. Long beach is a tough place because it evolves very rapidly and you can only get a few changes in so we’re going to have to think long and hard about it tonight and see what we’re going to do. #Indycar #TGPLB



  • A noter que Seb a un nouveau sponsor... Exit Sonny's, maintenant c'est Trench Shoring qui est sponsor principal (un équipementier de BTP).
    « Q1 s’est bien passé mais ce n’était pas assez pour Q2. Je pensais avoir fait un bon tour mais il nous manquait deux dixièmes pour passer au Firestone Fast 6. En plus, quand tu termines 12e en Q2, tu te dis que tu aurais mieux fait de conserver tes pneus! Ce n’est pas là où l’on voulait être et je suis déçu pour le groupe. Mais c’est tellement compétitif. Deux dixièmes et tu passes au tour suivant ou tu ne passes pas. J’ai fait une toute petite erreur et c’était suffisant pour m’empêcher de passer au tour suivant. Ce n’est pas ce qu’il y a de mieux de partir au milieu de la grille comme ça, plusieurs choses peuvent se produire, et pas nécessairement de bonnes choses ! Si c’est une course comme l’an dernier sans incident ce sera difficile de faire quoi que ce soit. Mais on va continuer de travailler et on verra ce qui peut se produire demain. »
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Dim 9 Avr 2017 - 23:05

Contact between the 12 Power and 83 Kimball cars in turn 4 au premier tour


Seb rentre au stand au 2ème tour suite à un objet volant non identifié venu d'un crash entre Power et Kimball entrainant un changement d'aileron arrière, il repart 20e et dernier
6e au 21e tour
5e puis 3e
En tête au 29e tour
après arrêt au stand repart 11e, puis 10e, puis 9e, puis 7e, puis 6e, puis 5e, puis 4e à mi-course, 
Lap 47 of 85. Current Top 5: Hunter-Reay, Hinchcliffe, Rossi, Bourdais, Dixon. #INDYCAR #TGPLB http://racecontrol.indycar.com


passe 2e puis en tête au 57e tour avant de ravitailler au stand
repart 7e  puis 6e, puis 5e, puis 4e, puis 3e au 62e tour
drapeau jaune Rossi
15 laps to go. Top 10:
Hinchcliffe, Hunter-Reay, Bourdais, Newgarden, Dixon, Rahal, Pagenaud, Pigot, Jones, Munoz. #INDYCAR #TGPLB

Lap 78 of 85. Top 5: Hinchcliffe, Hunter-Reay, Bourdais, Newgarden, Dixon. #INDYCAR #TGPLB http://racecontrol.indycar.com
2e au 80e tour drapeau jaune Hunter-Reay

Victoire Hinchcliffe, 2e Bourdais, 3e Newgarden, 4e Dixon, 5e Pagenaud, 6e Jones







Dernière édition par corin le Lun 10 Avr 2017 - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 17842
Age : 65
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Lun 10 Avr 2017 - 0:44

Bravo Seb, belle course.
CowBoy

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Lun 10 Avr 2017 - 16:41

Bourdais, Coyne becoming championship contenders

By Kyle LavigneApr 9, 2017, 9:27 PM EDT

Over the last decade, Dale Coyne Racing has transformed from the tiniest of minnows in the IndyCar paddock to a giant-killing underdog capable of pushing the powerhouse teams when circumstances allowed. However, outside of 2013 when Justin Wilson kept the team in the championship hunt for much of the year, they’ve never been a championship contender.
That has all changed in 2017. While we’ve yet to see their prowess on ovals, Dale Coyne Racing has been arguably the strongest team out of the gate, highlighted by the remarkable oepning races from Sebastien Bourdais. The IndyCar veteran took advantage of a timely caution to win the Firestone Grand Prix of St. Petersburg and survived a wild array of strategy at the Toyota Grand Prix of Long Beach to finish up in second.
Of course, Bourdais had his fair share of carnage to escape, especially on the opening lap, which almost put an end to his day. “That was an incredible race. At the beginning, somebody lost an end plate or something. It flew by, I dodged it in the car, it went really close and it ripped off the whole left side of the rear wing and rear pod and that’s why we came in so early,” Bourdais of the opening lap chaos.
From there, it was about managing the fuel to regain track position, which Bourdais asserted is a strength of his. “I’ve always been pretty comfortable saving fuel and that one kind of came to us,” he said of the team’s strategy. “I was just really surprised that no one played the game. It was feasible fuel wise, for us at least. Good job by Honda, obviously.”
Bourdais also credited Dale Coyne’s improved engineering staff, and the chemistry that was built in, for the strong results out of the gate. “As far as the program is concerned, obviously (Dale) brought Craig Hampson and Olivier Boisson, my engineer from KV for the last three years. It’s a really good chemistry.”
At the end of two races, Bourdais leads the championship. On the driver front, it is no surprise at all that he is doing so. The Frenchman is a four-time Champ Car champion, a former overall winner at the Rolex 24, and a class winner at last year’s 24 Hours of Le Mans and this year’s Rolex 24. Bourdais’ skills cannot be understated. But, leading the championship for a team that, despite a strong engineering staff, still lacks the finances and resources of Team Penske, Chip Ganassi Racing, and Andretti Autosport is a daunting task.
As a result, Bourdais isn’t quite ready to say they’ll be contenders throughout the year. But, his seat atop the standings cannot be ignored, and the thought did cross his mind. “I was kind of thinking Championship a little bit out there!” he quipped. “I don’t know that we’re a contender but we’ll find out. We’ll have stayed up there for two races so that’s not too bad!”
After two races, Bourdais leads Schmidt Peterson Motorsports’ James Hinchcliffe by 19 points, with the Honda Grand Prix of Alabama from Barber Motorsports Park next on April 21-23.
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Mar 11 Avr 2017 - 12:48

Bourdais deuxième après "une course incroyable"


Le pilote du Dale Coyne Racing a décroché la deuxième place au Grand Prix de Long Beach, un mois après avoir remporté la première manche de la saison, dans les rues de St. Petersburg.

Parti de la douzième place sur la grille, Bourdais passait près de la catastrophe dès le départ, puisqu'un énorme débris endommageait l'arrière de sa monoplace, nécessitant un arrêt au stand d'entrée. Un couac qui allait le lancer sur la stratégie à deux arrêts ayant finalement fonctionné.
"C'était une course incroyable. Au départ, quelqu'un a perdu une dérive ou quelque chose, je l'ai évité dans la voiture, elle est passée très près et elle a arraché tout l'aileron arrière, et c'est pour cela qu'on est rentré très tôt. Cela nous a donné quelques tours de plus pour économiser de l'essence, mais c'était déjà notre force. J'étais surpris que peu d'autres pilotes ne tentent pas le même pari, c'était réalisable, pour nous du moins."
Outre Bourdais, seul le vainqueur James Hinchcliffe a rallié l'arrivée dans le top 5 en utilisant cette stratégie à deux arrêts ravitaillement, mais il faut également rappeler que Ryan Hunter-Reay et Alexander Rossi ont été contraints à l'abandon lorsqu'ils étaient chacun en deuxième position.

Si l'on pouvait s'attendre à voir le leader du championnat attaquer le Canadien en fin d'épreuve, le Manceau s'est avoué vaincu, par la faute d'un équilibre pas optimal en fin de course sur la monoplace #18, et à une belle prestation de Hinchcliffe.
"On a un peu perdu l'équilibre en fin de course, donc j'essayais juste de conserver la deuxième place. James a vraiment mérité cette victoire, il était très rapide aux avant-postes et je n'avais pas l'équilibre nécessaire pour le battre en fin d'épreuve."
Leader "surprise" après ses deux excellents résultats de St. Petersburg et Long Beach, Bourdais se satisfait bien entendu de sa position au championnat, même s'il ne tire pas encore de plans sur la comète.
"Je pensais un peu au championnat en fin de course ! Je ne sais pas si on se battra pour le titre sur toute la saison, mais on verra. On est en tête après deux courses, c'est pas mal."


Sébastien Bourdais : «Créer la surprise aussi souvent que possible»

Après sa deuxième place au Grand Prix de Long Beach dimanche, Sébastien Bourdais est le leader du championnat IndyCar et ne compte pas s'arrêter là.


«Après votre victoire à St Pétersburg en Floride le mois dernier, êtes-vous surpris par cette deuxième place dans la deuxième course de la saison ?
Cette course-là, je ne la voyais pas comme ça très franchement ! Pour nous, ça a été un week-end très étrange. Quelque chose n'allait pas avec l'auto pendant les qualifications mais elle avait l'air rapide. J'étais un peu réticent à faire des changements. Les ingés emmènent la voiture là où tu leur suggères et c'est vrai que j'étais indécis. Tu te dis que ça ne va pas être simple. Mais au fur et à mesure, les pièces du puzzle se sont mises en place. On a joué de nos forces, économisant de l'essence tout en gardant un rythme acceptable. 
Ce n'est pas un hold-up mais bon, on va le prendre !
Votre bon début de saison confirme les progrès de votre nouvelle écurie et surtout du moteur Honda par rapport à la saison dernière ...
Le moteur marche très bien, c'est clair. Il permet de sauver beaucoup d'essence sans perdre beaucoup de pointe de vitesse. Cela a été un facteur essentiel ce dimanche. Sur les petits circuits ovales, le package reste un petit peu en retrait. Mais ce ne sont que trois courses dans l'année. Il y a des moments où le kit Honda est plus efficace que le Chevrolet et il y a des moments où ce n'est pas le cas. Honda a fait beaucoup d'efforts pour développer un kit aéro très performant et compétitif aux 500 miles d'Indianapolis. 
On n'aura pas forcément la pointe de vitesse, mais ce n'est pas forcément ce qui te donne une victoire aux 500 miles.
Vous n'aviez plus réussi un tel début de saison depuis 2007 lorsque vous dominiez la ChampCar, cela change-t-il les ambitions de Dale Coyne Racing, l'une des plus petites écuries du paddock ?
Je ne veux même pas y penser. C'est juste super satisfaisant d'avoir monté cette histoire, parce que c'est quand même un peu mon bébé. C'est moi qui suis allé voir Dale. 

On essaie de construire quelque chose. Espérons que l'on puisse créer la surprise aussi souvent que possible. La chose difficile à anticiper, c'est notre constance. Les circonstances de course font que tu as des opportunités qui s'ouvrent, si tu fais une course solide et que l'équipe se débrouille bien. C'est ce qui s'est passé en ce début de saison.»

Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3856
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 21 Avr 2017 - 10:54

Sébastien Bourdais : « Difficile d’avoir une auto très bien réglée à Barber »


Sébastien Bourdais se présentera en tête du championnat IndyCar ce week-end en Alabama sur le Barber Motorsports Park, sur un tracé où le réglage des voitures demeure un point essentiel.
Vainqueur en ouverture de la saison à St Petersburg (Floride), puis deuxième dans les rues de Long Beach en Californie, Sébastien Bourdais réalise un début de championnat 2017 presque parfait en IndyCar Series pour son retour sous la bannière du Dale Coyne Racing, après sa période passée avec KVSH Racing.
Le Manceau retrouvera le Barber Motorsports Park ce week-end pour la troisième manche de la saison, une piste où des essais avaient été effectués plus tôt dans l'année, et qui n'avaient pas forcément bien réussi au Dale Coyne Racing.
« Nous avons eu un test un peu compliqué et nous n'étions pas très contents avec la voiture que l'on avait et nous avons essayé quelque chose qui ne marchait pas vraiment, reconnaît Bourdais.
Nous avons réalisé un très bon test à Sonoma qui était aussi un petit peu axé sur des concepts qu’on voulait essayer pour Barber donc on va voir si nos expériences qui se sont avérées assez fructueuses à Sonoma vont produire des résultats à Barber. On est un peu dans l’expectative en espérant de voir si ça va marcher. »
Le pilote du Dale Coyne Racing mise sur la définition au plus juste des réglages de sa monoplace motorisée par le bloc Honda, sur une piste où se rapprocher de la voiture parfaite demeure un exercice délicat, sur un tracé particulier.
« Il y a de longs virages avec des charges assez importantes donc physiquement ce n’est pas évident, commente Bourdais. Je dirais que techniquement ce n’est pas forcément le plus difficile des circuits mais c'est difficile d’avoir une auto très, très bien réglée.
Ce sont de très longs virages, je dirais que c’est un peu comme un oval où la qualité de la voiture fait la différence au niveau de la feuille des temps.
Il faut vraiment avoir une voiture bien équilibrée qui permet d’amener beaucoup de vitesse et de la garder pendant tout le virage et avoir une bonne sortie. Pour faire des chronos, il faut juste que la voiture fasse ce que tu lui demandes de faire. »
Pas d'objectifs spécifiques
Sébastien Bourdais souhaite aborder l'épreuve de Barber sans pression supplémentaire en raison de son statut de leader du classement général. Sur une piste qu'il apprécie, le vainqueur des 24 Heures du Mans 2016 en GTE Pro avec Ford veut avant tout progresser.
« Après les deux premières courses, il est difficile d’être trop exigeant car on a quand même eu des week-ends ou à plusieurs moments on pensait avoir laissé échapper un résultat et au bout du compte, on sort avec des gros points et deux podiums. On verra comment ça se passe. On va essayer de continuer de prendre du plaisir et voir ce que ça nous amène. »




Une ancienne video de Seb on board
https://www.youtube.com/watch?v=zY62_sZOdVc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bourdais 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bourdais 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Simus Paradise :: Le coin des moteurs :: Sports mécaniques-
Sauter vers: