Simus Paradise


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Bourdais 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Jeu 27 Avr 2017 - 10:13

BOURDAIS HAPPY WITH POINTS LEAD, BUT NOWHERE CLOSE TO CELEBRATING YET



As Sebastien Bourdais debriefed with his engineers in the pits following Sunday’s Honda Indy Grand Prix of Alabama presented by America’s First, Tony Kanaan greeted him with a hug.
“I like racing with you, man,” the Chip Ganassi Racing driver told Bourdais as the two embraced and shook hands. “You’re a championship racer.”
Indeed, he is. Three races into the 2017 Verizon IndyCar Series season, Bourdais remains atop the championship standings after a particularly stout eighth-place finish in the No. 18 Sonny’s BBQ Honda for Dale Coyne Racing.
While enthused by the team’s impressive start to the season, Bourdais admitted that he’s not considering a celebration just yet. 
“I’m not thinking championship,” Bourdais said. “It’s the Cinderella story and that’s very good, but I don’t know how long it’s going to last.”   
In the middle of a debrief with engineers Craig Hampson and Olivier Boisson in which Bourdais was describing several instances when he nearly lost control of his car, Kanaan approached and offered his congratulations.
The two had battled late in the race for seventh place. At one point, Bourdais took the position. But just when Bourdais thought his mirrors were clear, Kanaan roared back and regained the spot. Kanaan held on to finish seventh, with Bourdais not far behind.
Eighth place was enough to hang on to first in points, a fact Bourdais struggles to grasp. If someone would’ve told him during the offseason that this was possible, “I would’ve called you delusional,” he said.
The offseason is when Bourdais moved from KVSH Racing, which later folded, to Coyne’s team. He brought Boisson, his engineer at KVSH, and added Hampson, who engineered Bourdais’ four consecutive Champ Car championships (2004-2007) with Newman/Haas Racing.
Together, the trio is off to an impressive start, winning the season opener at St. Petersburg, Florida, and finishing second in the second race at Long Beach, California. Sunday’s hard-working drive kept him in the lead, just six points ahead of Scott Dixon, who finished second Sunday, and seven points ahead of Josef Newgarden, who won the Barber race.
The Verizon IndyCar Series resumes this weekend with the Desert Diamond West Valley Phoenix Grand Prix on Saturday at Phoenix Raceway (9 p.m. ET, NBCSN and Advance Auto Parts INDYCAR Radio Network). While short ovals aren’t necessarily Bourdais’ forte, he and DCR will keep fighting.
“We’ll just keep dialing the old dials, trying to make the car as good as we can and score the best results we can, week in and week out, and see where we end up,” Bourdais said. “There’s no such expectation for us as to be fighting for the championship. To be in the position we’re in right now, I’m perfectly happy with that.”
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Mar 2 Mai 2017 - 16:55

Salut à tous,

Bon bah, course de m...e, ou plutôt non course. Merci à mon Russe préféré !
Pour info, les insides reviennent. Long Beach et Barber sont écrits, en anglais, j'attends juste les traductions de Claire (elle bosse sur une certif, donc je lui donne de la matière. Le truc c'est que cela me prend encore plus de temps en Anglais, mais c'est pour la bonne cause). Par contre, je vous le dis tout de suite, il n'y aura pas d'inside Phoenix...   
Plutôt dommage tout ça. L'auto était assez perfo pour jouer avec les Ganassi et il y avait encore des gros points à prendre, mais c'est comme ça. En qualif, il nous restait un petit dixième en trim et je n'ai pas fait un super premier tour. Tout ça nous coûte deux ou trois places et au final, cela nous co
ûte bien plus cher vu le départ.

Sinon, on avait, je pense pris la bonne décision pour la course avec peu de charge aéro => moins de trainée, et donc moins gourmand en carburant, ce qui a fait beaucoup de mal à tous les Honda pendant la course (exemple, Hinch qui avait le plus d'aéro, n'a pas pu faire la course en 3 arrêts).

Quelques réponses aux questions :

- Kit 2018 : Un peu trop tôt pour répondre. Esthétiquement, cela à l'air mieux, mais tant que la voiture n'a pas roulé, je préfère ne rien dire. Les idées sont bonnes pour créer de nouveau un meilleur spectacle avec moins de turbulences générées par le dessus... reste à confirmer.

- Package Honda : c'est assez différent en utilisation. D'un côté, le moteur est plus flexible et semble plus puissant. De l'autre, le kit aéro est plus sensible à la hauteur de caisse avant (surtout), ce qui me pose pas mal de soucis notamment en qualif, où je suis à la peine pour trouver du train avant en milieu de virage (où l'avant est le plus haut), sans détruire la stabilité du train arrière. Et plus généralement, pour tout le monde, à partir de 150mph, ça traine grave comparé au Chevy, ce qui explique la différence de perfo à Phoenix. Ça c'est pour le kit "high downforce" utilisé sur les circuits urbains, routiers et short ovals. Pour le kit superspeedway (Indy, Texas et Pocono) je pense que le package Honda est supérieur mais je ne l'ai pas encore vérifié moi-même.

- Ed Jones: Gentil, perfo et fiable. Je ne peux pas dire que nous nous reposons sur lui, mais au moins, ce n'est pas une distraction contrairement à mes derniers coéquipiers chez KV...

- Ganassi et partage : J'avais comme vous lu les commentaires de mon autre patron, Mike Hull, et j'avoue que j'avais bien rigolé. Mes ingés avaient d'ailleurs poussé la boutade en demandant des infos, mais bien sûr, ils n'ont jamais répondu... malgré mon activité avec eux dans le programme GT, pas d'aide à espérer en indyCar.

- Fuel saving : c'est un sujet complexe mais je vais essayer de vous éclairer. 
Premièrement, tout compte. Aéro (appui(charge)/trainée(frein aéro)), pilote (technique), moteur et équilibre de la voiture. Reprenons Phoenix : admettons que nous sommes toujours à fond (pas tout à fait vrai mais la majorité des tours), le pilote ne peut pas faire grand chose et cela devient un pure conteste aéro/moteur. Cela dit, vu les dernières courses avec la même config ou presque (kit high DF) le moteur Honda semble moins gourmand. Donc, la réponse se trouve au niveau aéro, ou malheureusement, sur un circuit où nous roulons en permanence à plus de 170 mph, la trainée du kit Honda est très supérieure à la concurrence. Du coup, soit tu consommes plus, soit tu roules la même trainée mais donc moins de charge. Mais c'est pervers car tu uses plus les pneus et la voiture devient moins facile dans le trafic. 
Tout est différent sur les circuits urbains et routiers. Quand tu essaies de sauver du carburant sur ces tracés, c'est beaucoup dans les mains du pilote. Le plus efficace, c'est de lâcher les gaz en fin de ligne droite et de freiner plus tard (partant d'une vitesse moins élevée). Bien évidemment, selon les pilotes les techniques varient, leurs efficacités aussi mais cela coû
te toujours du chrono. La map moteur est un autre moyen, on en a plusieurs à notre dispo (plus ou moins riche) et on mixe souvent tech pilote et map moteur selon les besoins d'économies. Finalement, l'équilibre de la voiture joue un rôle assez important et c'est toujours difficile de sauver quand la voiture sous-vire beaucoup car vous êtes obligé de sur-ralentir l'auto et donc d'utiliser plus de carburant pour accélérer en sortie de virage.


J'espère que je ne vous ai pas trop embrouillé.
A plus, Seb.

PS : comme mon auto est salement abimée, nous devrions diviser la journée d'essai à Gateway avec Ed (dans sa voiture).
Revenir en haut Aller en bas
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 17454
Age : 65
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 6 Mai 2017 - 0:57

Vraiment dommage ce crash au lap 1. Mais "it's racing", pas de responsable, la voiture du russe part et il ne peut rien faire.
Sauf qu'avant il aurait peut-être pu l'empêcher de partir mais c'est pas sûr.

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 6 Mai 2017 - 8:44

A noter que le Russe en question avait déjà fait exactement la même faute; tout seul, en 2016 sur ce même circuit. 
C'est donc un récidiviste (rarement sanctionné) et ce n'est pas non plus la première fois qu'il ruine la course de Seb et de plusieurs autres pilotes.
Aleshin et Kimball n'ont rien à envier à Maldonado, au niveau des crashes stupides.
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 12 Mai 2017 - 18:24

INSIDE LONG BEACH
Suite à notre incroyable début de saison IndyCar 2017 marqué par notre victoire au GP de Saint-Petersburg, tous les regards étaient braqués sur notre Dale Coyne Racing #18 pour le GP de Long Beach. Pour autant, la tâche allait être ardue et je ne savais pas trop à quoi m'attendre à part des résultats très serrés typiques de LGB où on peut retrouver jusqu’à 10 voitures en 2 dixièmes. 
Pour les premiers essais libres, ma Dale Coyne Racing - Honda était rapide, mais je n’étais pas à l’aise avec une voiture beaucoup trop survireuse. Pointant en troisième position à l’issue de la séance, mes ingénieurs Craig et Olivier, et moi-même étions dans une situation difficile, car il est toujours délicat d’opérer des changements majeurs lorsque le niveau de performance est déjà élevé. 

Pour la séance de l’après-midi, nous décidions de ne pas faire de changements trop drastiques avec l'espoir que l’arrière se calmerait à mesure que la piste prendrait du grip. Malheureusement, les choses ne se déroulaient pas comme espéré, et bien que nous terminions P7 et que la voiture se soit mieux comportée en pneus options (plus tendres), il était tout à fait évident que nous étions en train de perdre du terrain sur nos concurrents à cause d’une voiture déconnectée qui à la fois sous-virait et manquait de traction.  
Nous décidions donc d’essayer quelque chose de radicalement différent pour la séance d’essais du samedi matin, mais cela n’allait malheureusement pas changer grand chose en terme d’équilibre de l’auto. Nous continuions à descendre dans le classement avec une 9ème position et toujours les mêmes soucis sur la voiture. Malgré cela, nous étions à seulement 3 dixièmes du Top 5, et avec les bons ajustements, tout était possible pour les qualifications. 

Bien que je me sois retrouvé au milieu de la mêlée Penske qui coûta à Simon sa place en Q2 et me fit perdre un tour de qualif, nous passions assez confortablement à l’étape suivante. 
Mais j’étais trop prudent pour la deuxième manche, décidant de ne rien changer sur l’auto, et terminais bon dernier avec de gros regrets...  
Les choses ne se passaient pas comme espéré et cette tendance à reculer dans le classement à mesure que le week-end avançait commençait à peser sur mes ingénieurs... Mais ils continuaient à creuser et mettaient au point une nouvelle configuration avec l'espoir d'obtenir une voiture plus cohérente. 

Partant en milieu de peloton, je n'étais pas sûr de ce qui allait me tomber dessus, mais j’étais loin d’imaginer que ce serait un bout d’aileron de TK! 
J’étais heureux que le morceau de carbone ne percute pas mon casque, mais il y avait malheureusement de gros dégâts à déplorer son mon aileron arrière. Sans l’incident entre Will et Charlie, notre course était terminée. Mais le drapeau jaune qui suivit nous donna assez de temps pour effectuer les réparations nécessaires et rejoindre l’arrière du peloton juste avant la relance. Une nouvelle fois, avant même que la course n’ait vraiment commencé, nous nous retrouvions bons derniers! 
Vu que nous étions partis sur une stratégie de course à 2 arrêts (où il allait falloir sauver beaucoup d’essence), les tours sous drapeau jaune et notre passage au stand allaient nous aider un peu. 
Une fois la course relancée, je commençais à économiser du carburant mais réussissais malgré tout à passer quelques concurrents. Notre rythme était bon et comme beaucoup d'équipes décidaient rapidement de passer à une stratégie à 3 arrêts, nous avions la voie libre pour aligner des tours rapides. 
Notre stratégie nous permettait ainsi de pointer légitimement en 4ème place du classement, et les déboires de Rossi et RHR nous permettaient de gagner encore 2 positions. Après la dernière séquences d'arrêts aux stands, nous avions réussi à rejoindre la piste devant Newgarden et Dixon, et le challenge allait consister à les garder derrière nous alors qu’eux n’avaient pas à économiser de carburant. 
Mais nous ne saurons jamais si nous aurions réussi puisque 2 drapeaux jaunes consécutifs nous remettaient tous sur la même stratégie. 
Je souffrais en deuxième partie de course d’un sous-virage croissant qui ne me permettait pas d’essayer d’aller chercher la victoire. Dès lors, je me concentrais surtout à conserver cette deuxième place très inattendue. 
Grâce à ce deuxième podium en autant de courses, nous menons dorénavant le championnat avec 19 points d’avance. Je ne suis pas sûr que beaucoup de gens auraient parié sur nous, et en toute franchise, moi même je ne l’aurais pas fait ! Mais nous somme là ! Après deux tests intéressants (Barber et Sonoma), la prochaine manche d’IndyCar aura lieu en Alabama le dimanche 23 avril. 

On se voit là-bas!
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 12 Mai 2017 - 18:29

Inside Barber 17
Pour le premier circuit routier de la saison, nous avions de nombreuses interrogations suite à un test assez difficile sur cette même piste le mois précédent. Malgré des conditions climatiques très similaires, je me rendais tout de suite compte que nous n'avions pas trouvé la solution pour créer de la vitesse dans les longs virages rapides qui composent le tracé. L'équipe d'ingénieurs devait passer encore de longues heures à se creuser les méninges et nous continuions de tenter de nouveaux changements à chaque séance d'essais. 
Les qualifications du samedi après-midi approchaient rapidement et nous en étions toujours à nous battre avec le même sous-virage... 

Les nouveaux réglages pour la qualification n’aidaient absolument pas à corriger le problème, et je dois avouer que je suis toujours surpris que nous ayons réussi à passer dans le Fast 12 compte tenu du niveau de notre groupe et de la quantité de sous-virage que nous avions sur l’auto. 
Vu que mon coéquipier était beaucoup plus satisfait de sa voiture alors qu’ils avaient une approche complètement différente, nous décidions de tenter tenter notre chance... Grâce à la réactivité de mes mécaniciens et ingénieurs, nous réussissions à faire un changement de suspension avant entre la Q1 et la Q2 ! 
Malheureusement, cela ne faisait qu'augmenter notre niveau de sous-virage, au point que nous décidions de ne pas même faire de tentative avec de nouveaux pneus rouges, réutilisant le même train de pneus qu’en Q1. 
Inutile de dire que le résultat n’était pas brillant et que je devais me contenter d’une 12ème place sur la grille. Mais au moins, nous avions une nouvelle réponse.  
Le lendemain la météo était froide et pluvieuse, et le warm up nous permettait simplement d’évaluer les pneus pluie de Firestone. Encore une fois, nous souffrions d'un sous-virage massif. Comme il était impossible de connaître le décalage entre les conditions humides et les conditions sèches, nous allions prendre le départ sans pouvoir prédire le comportement de l’auto. Nous avions décidé de partir en pneus noirs, contrairement à la plupart de nos concurrents, mais je réussissais à maintenir ma position. Sato était le seul à avoir réussi à se faufiler. Il souffrait en fin de relais d’une grosse dégradation de pneus et je tentais de le dépasser, en vain. 

Heureusement, je parvenais à le passer dans mon tour de sortie après le premier arrêt, mais les dégâts étaient faits et nous avions déjà perdu beaucoup de terrain et quelques positions dans la séquence. Après les ravitaillements de Aleshin et Kimball, nous passions en 9ème position, mais je restais coincé derrière TK jusqu’à l’arrivée, malgré une belle passe d’arme dans les virages 5 et 6 ! 
Nous pensions que Rossi allait être trop juste en carburant pour finir, mais une longue neutralisation vers la fin de course allait lui permettre de rester devant nous. C’est la crevaison de Power qui nous permettait de pointer en 8ème position à l’arrivée après un weekend bien difficile. 
Pas facile à Barber, mais nous avons malgré tout réussi à prolonger encore un peu le conte de fée avant d’attaquer le premier ovale de l'année. 

Rendez-vous ce week-end à Phoenix!
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 13 Mai 2017 - 10:28


A noter qu'il y a 5 monoplaces PENSKE Chevrolet dans les 7 premières places, une GANASSI Honda 4e Dixon et Bourdais 6e


For Bourdais, the result comes on the heels of a hard crash on the first lap of the Desert Diamond West Valley Phoenix Grand Prix that destroyed the chassis. As Bourdais noted, the Dale Coyne Racing team worked night and day to rebuild the car, and he was keen to emphasize their efforts.
“There were countless hours to build that car back up from what it was after Phoenix, which really wasn’t much at all left,” he explained. “So you know, they worked every day except Sunday. It’s a big testament to that small organization that’s really got inspiration to grow and develop, and it’s just a cool feeling.”
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 13 Mai 2017 - 18:53

Sébastien Bourdais ‏Compte certifié@BourdaisOnTrack
[size=1]Plus[/size]
Great day at the track with our first fast 6 of the year. Welcome and thanks to @MasterJewelerIN . @DaleCoyneRacing @HondaRacing_HPD


Sébastien Bourdais ‏Compte certifié @BourdaisOnTrack

The #GreatestMonthInRacing begins today. Tune in to my in-car camera all race-long on INDYCAR Mobile on @Verizon unlimited. #INDYCARGP #ad
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 19 Mai 2017 - 20:09

Bourdais leads early on Fast Friday before rain hits Indy


INDIANAPOLIS – Rain has been predicted for parts if not all of Friday, Saturday and Sunday at the Indianapolis Motor Speedway and just before 1:45 p.m. 
on “Fast Friday,” it hit – hard.
This not before 32 of the 33 drivers entered for the 101st Indianapolis 500 presented by PennGrade Motor Oil banked a combined 599 laps, and the speeds went up by seven mph compared to the best speeds this week.
The speed increase is by design as the boost is turned up from 1.3 to 1.4 mbar on the turbochargers, which gives the 2.2L V6 twin turbo powerplants produced by Honda and Chevrolet an additional 40 to 50 horsepower.
Sebastien Bourdais uncorked the fastest lap of the month to date in a new engine now powering his No. 18 Dale Coyne Racing Honda, at 233.116 mph with a tow. Bourdais has had two engine failures this month, one in the INDYCAR Grand Prix last weekend, and a second yesterday in practice at the north end of the track.
The Frenchman is yet to finish in the top-five in the Indianapolis 500 in six prior starts – his best finish is seventh – and he could use a bounce back Indianapolis 500 after early retirements at Phoenix and the Indianapolis Motor Speedway road course.
Bourdais was one of 22 drivers who eclipsed 230 mph in a tow. That number drops to just six drivers who went 230-plus without a tow, which Bourdais also led at 231.192 mph.







UN NOUVEAU SPONSOR : GEICO (Assurances)
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 3455
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Dim 21 Mai 2017 - 1:02

Bourdais suffers huge crash in qualifying

Sebastien Bourdais was awake and alert and never lost consciousness after recording one of the hardest crashes seen in quite some time at Indianapolis Motor Speedway. The Frenchman was on pace to set the fastest speed in the field by a considerable margin when his No. 18 Dale Coyne Racing Honda began to spin entering Turn 2.

The four-time Champ Car champion attempted to catch the slide and had initial luck, but the worst case scenario happened when the car regained rear grip while pointing toward the Turn 2 exit wall. Frighteningly close to a head-on impact, Bourdais flattened the nose of the Dallara DW12 before the right side of the car followed into the wall, and next, a slow barrel with the nose against the wall saw Bourdais sliding sideways and upside down along the back straight.

The rotation continued until he rested on all four wheels and coasted to a stop.

Considerable time was taken to attend to Bourdais in the car before he was extricated and taken to Methodist Hospital. No updates on Bourdais' physical condition have yet been provided.

Prior to his crash, laps of 231.472mph (372,518km/h) and 231.595mph (372.618 km/h) cleared Scott Dixon's average and the No.18 DCR Honda was the only car to eclipse the 231mph barrier.

Sebastien Bourdais has been taken to hospital after a violent crash in Indianapolis 500 qualifying.

"Medical update from Dr. Michael Olinger, INDYCAR Medical Director: Sebastien Bourdais is awake and alert and never lost consciousness. He is being transported by ground to IU Health Methodist Hospital for further evaluation."















Gros crash de Bourdais qui était parti pour faire la pole
https://www.youtube.com/watch?v=E-UxZJpiDUM


Sebastien Bourdais suffered multiple pelvis fractures and a fractured right hip 
Fractures multiples au bassin et une fracture à la hanche. Il sera soumis à une intervention chirurgicale ce soir.


Claire Bourdais Update
Seb is out of surgery. It went well but it's going to be a long road to full recovery. Thank you all for your kind words and support. 
Seb est sorti du bloc et tout s'est bien passé. La convalescence va être longue. Merci à tous pour votre soutien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bourdais 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Simus Paradise :: Le coin des moteurs :: Sports mécaniques-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: