Simus Paradise


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bourdais 2017

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 12 Jan 2018 - 13:02

L'IndyCar 2018, "un vrai défi" pour Bourdais après son premier test


Sébastien Bourdais a pu essayer pour la première fois la nouvelle IndyCar de 2018, au cours d'une première journée d'essais sur la version courte du circuit de Sebring.

Bourdais pilote pour le compte du Dale Coyne Racing, l'une des écuries qui n'a pas pu tester le nouveau kit aérodynamique commun à toutes les équipes en 2017. Avant l'ouverture des essais par équipe, l'IndyCar a alloué cinq heures de roulage supplémentaires, que Coyne et Andretti Autosport ont utilisées ce mardi.

L'occasion pour le Manceau de débuter le travail sur sa nouvelle machine, même s'il faudra encore un peu de temps pour débloquer le maximum du potentiel de l'UAK18, surtout comparé à certaines équipes l'ayant déjà utilisée à plusieurs reprises, comme celles de Chip Ganassi ou d'Ed Carpenter.

"On a eu environ deux heures de temps de piste, c'est mieux que rien mais il reste énormément de choses sur lesquelles travailler", a déclaré Bourdais à Motorsport.com. "C'est un peu un casse-tête pour tout le monde, très différent, comme on s'y attendait. Retirez 20 à 25% d'appui et la voiture ne se comporte plus du tout pareil."


Il est en effet nécessaire de s'habituer de nouveau à un style de pilotage différent, après trois ans de guerre des kits aérodynamiques, disposant d'énormes niveaux d'appuis. Les pilotes ayant l'expérience de la première DW12 (2012-2014) pourraient s'habituer plus vite à l'UAK18.

"Ce sera difficile, c'est sûr, un vrai défi, mais on continuera de travailler jusqu'à ce qu'on mette le doigt sur les bons réglages. Mais [la voiture] est clairement très sensible à la hauteur de caisse arrière, et cela donne de l'instabilité en entrée de courbe, et parfois des blocages de roues arrière. Sur les circuits routiers cela va rendre la voiture très difficile car vous devez rouler avec plus de hauteur de caisse à cause des bosses. Ce n'était pas si terrible, mais ce n'était pas bon non plus."

Le circuit de Sebring constitue le meilleur entrainement pour les pilotes en vue des manches disputées sur des circuits urbains (comme l'ouverture à St. Petersburg le 11 mars). La configuration courte ne comporte pas beaucoup de longues lignes droites, et la piste de l'ancien aéroport est l'une des plus bosselées de tout le pays.

Durant les mois d'essais menés par les autres équipes (Schmidt et Penske ont effectué les tests officiels de l'IndyCar dès le mois de juillet), les écuries comme le Dale Coyne Racing ne pouvaient qu'estimer des choses sur base des données récoltées par le championnat. Obtenir des premières données réelles était très important pour Sébastien Bourdais.

"Le seul travail que l'on pouvait faire était que Craig [Hampson, son ingénieur de course] et l'équipe d'ingénieurs arrivent avec des estimations. Mais c'est difficile sans aucun temps de piste. Il faut au moins des données sur lesquelles travailler, et c'est ce que nous avons récolté. On gratte à la surface pour l'instant, c'est notre première lecture [des données], on va devoir revenir et trouver les meilleurs réglages."

Un meilleur show pendant les courses


Lors des essais menés fin 2017, la majorité des pilotes impliqués estimait que les courses seraient plus agréables à regarder cette saison, en raison de la diminution de l'appui. Un point sur lequel Bourdais est d'accord, même si cela voudra dire la fin des records de piste, régulièrement battus depuis 2015.


"Sur un circuit comme la version courte de Sebring, la vitesse de pointe n'est pas très différente d'avant, mais vous pouvez vous rendre compte que sur un circuit comme Road America, avec de très longues lignes droites, il y aura une différence significative. Avec moins d'appui vous agrandissez les zones de freinage, donc ça devrait aider les dépassements."

"Chaque temps au tour sera un peu plus élevé car vous battez les records de piste avec énormément d'appui. Si vous en enlevez, forcément vous n'aurez plus les mêmes temps au tour, mais ça n'est pas important. Ce qui est important c'est que l'on roule bien ensemble, que l'on fasse du bon show, et que l'on puisse se dépasser au lieu de se suivre dans des processions à cause des turbulences."


Le nouveau kit aérodynamique va également ramener les pilotes et les ingénieurs à une époque plus proche de celle de 2012, où la DW12 représentait un changement fondamental par rapport à la voiture précédente. Les compromis étaient alors difficiles à trouver, et la hiérarchie pouvait s'en retrouver bousculée d'une course à l'autre.

"Ce sera difficile de trouver le bon compromis sur chaque piste, ça l'est toujours, surtout dans la première année d'une voiture. Vous verrez des pilotes et des voitures se louper et partir de plus loin qu'ils ne devraient. Une bonne partie du temps, ça sera une bataille pour voir non pas qui est le meilleur, mais qui est le moins mauvais ! Ça crée du bon show, et je pense que beaucoup de gens veulent voir ça."
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 26 Jan 2018 - 11:06

Sebastien Bourdais and Marshall Pruett recap qualifying for the 2018 Rolex 24 at Daytona
http://www.racer.com/imsa/item/146980-racer-rolex-24-thursday-qualifying-report
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Lun 5 Fév 2018 - 19:42

Nouvelle livrée pour Sébastien Bourdais en 2018



https://mailchi.mp/7b3c0a45ffeb/dale-coyne-jimmy-vasser-and-james-sullivan-form-dale-coyne-racing-with-vasser-sullivan

Le Manceau retrouvera également cette année Jimmy Vasser et James Sullivan, qui deviennent co-propriétaires du Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan.

Jimmy Vasser et « Sulli » Sullivan ne seront pas restés longtemps inactifs !
Deux des ex-copropriétaire de KV se sont associés à Dale Coyne pour gérer à trois la « 18 » de Sébastien Bourdais.
De 2014 à 2016, Sébastien Bourdais courait pour le KVSH Racing, dont les propriétaires étaient Vasser et Sullivan, associés à Kevin Kalkhoven. Ce dernier n'a pu continuer son engagement l'an dernier, amenant la dissolution de l'écurie, et le départ de Bourdais vers le Dale Coyne Racing.




Le Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan ne s'occupera donc que de la voiture #18 de la structure, qui s'ornera d'une nouvelle livrée noire et jaune lors de neuf des 17 manches du calendrier, dont la 102e édition des 500 Miles d'Indianapolis.

"J'ai pris une année sabbatique pour la première fois de ma carrière et j'ai réalisé à quel point cela me manquait", a déclaré Jimmy Vasser, Champion CART en 1996. "C'est le chapitre suivant dans ma carrière, et je veux remercier Sulli, Dale, nos sponsors et Sébastien. Avec leur soutien, nous avons la ferme intention de recréer nos précédents succès et de jouer la victoire de nouveau en 2018."

https://www.youtube.com/watch?v=hP5GZJJk7is

La paire Bourdais/KVSH Racing a effectivement cueilli quatre bouquets de vainqueur en trois saisons, et le pilote français a signé à deux reprises la pole position. Jimmy Vasser devrait également retrouver sa place sur le muret des stands, pour guider la stratégie de Bourdais tout au long de la saison.


En 2017, Sébastien Bourdais connu un début de saison éclatant, avec une victoire à St Petersburg, suivi immédiatement d’une 2e place à Long Beach. Le Manceau pouvait envisager un Top 10 final, voire un Top 5, complètement inédit pour l’écurie Dale Coyne. Hélas, il s’est blessé lors des essais d’Indianapolis. Il parvint à accélérer sa convalescence et à revenir avant la fin de saison (décrochant deux Top 10 en trois courses.)
Pour 2018, il semble donc très affuté.

Avant de partir chez Dale Coyne, Bourdais était chez KV. Depuis quelques saisons, l’équipe avait de plus en plus de mal à boucler ses fins de mois, passant de quatre à deux voitures. Kevin Kalkhoven (le « K ») était également copropriétaire de Cosworth. Il avait conçu un moteur d’Indycar et il pensait pouvoir convaincre Ford ou Alfa Romeo de graver son nom sur les culasses. Fin 2016, l’équipe tenta de passer un accord avec Carlin, en vain. Et personne ne voulait du moteur Cosworth d’Indycar. KV vendit ses deux voitures à Juncos et il baissa le rideau de fer.
Depuis, Kevin Kalkhoven a pris sa retraite. L’ex-champion de CART Jimmy Vasser (le « V ») et James « Sully » Sullivan (troisième homme du team) reviennent un an après. Ils sont désormais partenaire de Dale Coyne pour la seule voiture de Bourdais. Au passage, ils apportent un sponsor, Sealmaster. Le Manceau devrait donc disposer de moyens supérieurs et il pourrait créer la surprise en 2018…

Dale Coyne reste seule propriétaire de son autre voiture, la N°19. Zacharie Claman de Melo et Pietro Fittipaldi se sont succédé à son volant, lors des essais privés. Ils pourraient se partager le baquet (le Canadien sur les ovales, le Brésilien sur les routiers ?) en 2018.

Ce partenariat ne remet pas en cause la possible double attribution du second baquet du Dale Coyne Racing.


Pietro Fittipaldi sera en piste aujourd'hui à Sonoma et jeudi à Phoenix, et devrait piloter 7 fois en course




Pietro Fittipaldi débutera son programme partiel de 7 courses, le 7 avril sur l’ovale de Phoenix, avant de débarquer à Indianapolis le 12 mai pour l’épreuve routière dans ''l’Infield''. Après l’Indy 500, il participera à une course ovale (Texas, 9 juin) et trois courses routières à Mid-Ohio (29 juillet), Portland (2 septembre) et Sonoma, la finale du championnat (16 septembre).

alors que Zachary Claman DeMelo devrait également prendre le volant de la N°19 lors de cette saison pour 10 courses.



DCR devrait engager quatre voitures pour le mois de mai
Une pour Bourdais dans la N°18, une pour ses Rookies dans la  N°19 avec une livrée couleur vert menthe et charbon, une pour Pippa Mann dans le N°63, et un autre pilote dans l'une des nouvelles Dallara DW12s que l'équipe a acheté, ce qui devrait donner sa plus forte sélection à ce jour pour à l'Indy 500,.


Dernière édition par corin le Jeu 8 Fév 2018 - 12:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Mar 6 Fév 2018 - 15:12

Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 9 Fév 2018 - 19:20

Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Dim 11 Fév 2018 - 17:03

Minimizing tire degradation is key to Phoenix, says Bourdais


Sebastien Bourdais says that the hugely reduced downforce levels of the new IndyCar aerokit has placed a huge emphasis on mastering tire usage at Phoenix’s ISM Raceway.

The 36-time Indy car race winner scored his most recent oval success with a blistering drive to victory at Milwaukee in 2015, but says the 1.022-mile ISM Raceway in Phoenix, with IndyCar’s new-for-2018 aerokit, is very challenging.

“We definitely made some improvement to the SealMaster Honda car,” said Bourdais. “I was quite a bit more comfortable on new tires.

“We still had work to do tonight to see how it was going to be on long runs, but I think everybody is struggling with the same thing as far as tire degradation. It's just very low downforce and that is going to dictate how much degradation you get.”

The four-time Champ Car title winner, who completed 240 laps over the two-day 12 hours of track time, was only 20th fastest in the final three-hour session, despite completing 92 laps. However, combining all four sessions, his best effort put the newly named Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan #18 car in 11th overall.

Bourdais added: “At least we got some performance out of one lap. We still have a little bit of room to go and I can do a little better on my own, but we are heading in the right direction.”

Fittipaldi continues to impress

Bourdais' teammate Pietro Fittipaldi, who will race the #19 Paysafe car in seven of the 16 IndyCar races in 2018, recorded 285 laps over the two days at Phoenix, and eventually edged wild Brazilian compatriot and Matheus Leist to claim the fastest lap from a rookie in that final session. Leist marginally took rookie honors on the combined test results – as he had in the rookies-only test on Thursday. Still, Fittipaldi was less than three-tenths slower than the test's ultimate pacesetter Takuma Sato.

He said: “Like yesterday, the team is doing a good job and helping me get up to speed. We're trying different things so I can see what the changes do on the oval, especially on the longer runs when you have used tires to simulate a race run. And we also ran a bit in traffic.

“I think we made a good step forward in this [final] session and I was happy with my progression over the three days of being in the car. I can't wait to be back here in Phoenix in April.”

The Coyne team’s next test will be on March 5 for a one-day/two-car test at Sebring. However, alongside Bourdais it will be Zachary Claman De Melo in the #19 car, ahead of his second IndyCar race – and first with DCR – at St. Petersburg. Fittipaldi’s IndyCar race debut is at Phoenix’s ISM Raceway in the second round.

http://www.racer.com/indycar/item/147343-racer-video-phoenix-saturday-indycar-test-report?t=1&cn=ZmxleGlibGVfcmVjcw%3D%3D&refsrc=email&iid=ec719cf7a8d94362a6c54da90f69dfb3&fl=4&uid=809413223795527680&nid=244+289476616



RACER's Marshall Pruett and four-time Champ Car champion Sebastien Bourdais wrap their Phoenix IndyCar test coverage with a look at how Friday night's running posed serious challenges, the gains made Saturday afternoon, and whether Chevy or Honda have found a power advantage that can be seen in the lap speeds around the one-mile oval.



http://www.racer.com/videos/item/147371-hpd-trackside-2018-indycar-phoenix-open-test


Dernière édition par corin le Ven 23 Fév 2018 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 18661
Age : 66
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 16 Fév 2018 - 13:31

C'est pas terrible le shoping Indycar...
http://shop.ims.com/indycar/drivers/sebastien-bourdais/

C'est même carrément nul. Ya rien d'autre ?

Sad

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Mer 7 Mar 2018 - 19:05

Chronique Bourdais : « Nous courons après le temps »

En 2018, le Manceau reprend la plume pour rédiger une chronique destinée aux lecteurs d'AUTOhebdo. Extrait de la deuxième lettre.


« Salut à toutes et à tous. Je profite de ces quelques jours de vacances en famille à Breckenridge, non loin de Denver (Colorado. Ndlr), pour vous donner quelques news. (…) En Indy Car, la bonne nouvelle vient de l’arrivée dans l’équipe de Jimmy et James (Vasser et Sullivan, pour former le Dale Coyne Racing with Vasser Sullivan. Ndlr), mes patrons quand je roulais chez KVSH (de 2014 à 2016. Ndlr). »

« J’avais déjà essayé de les faire rentrer dans la boucle il y a un an, mais ça n’avait pas été possible. Maintenant, c’est chose faite et je m’en réjouis. Ils nous amènent ce que Dale n’aura jamais le temps de développer, à savoir un projet commercial susceptible de nous permettre de grossir et de franchir un palier. C’est sympa, à nous maintenant de faire le boulot sur la piste. »


« Ce qui est regrettable, c’est que les fondations de cette saison 2018 ont mis du temps à se mettre en place, notamment en ce qui concerne la deuxième voiture, car il fallait trouver des pilotes pour la financer (elle sera finalement confiée, en alternance, à Zachary Claman DeMelo et Pietro Fittipaldi. Ndlr). À court de pièces, le travail de préparation n’a pas été fait, donc nous courons après le temps. C’est dur dur… »


Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Ven 9 Mar 2018 - 22:47

WITHOUT GOLF, BOURDAIS CAN FOCUS ON WINNING MORE RACES


His golf game isn’t the same, but Sebastien Bourdais rationalizes that’s a reality he can accept.

The 39-year-old Frenchman can still drive, and that’s what matters to the four-time Indy car champion as he returns for his Verizon IndyCar Series season-opening home race this weekend, the Firestone Grand Prix of St. Petersburg.

Bourdais, who lives in the Florida city on Tampa Bay, won this race last year and was leading the points after three 2017 races before being taken out at Phoenix, suffering an engine failure in the INDYCAR Grand Prix and then enduring a memorable, horrific crash during qualifying for the Indianapolis 500 presented by PennGrade Motor Oil.

He suffered multiple fractures to his pelvis and broke his right hip, from which he recovered to make the last three starts after missing nine races. The lingering effects of those injuries are what’s messing with his golf game, for whatever that’s worth.

“It’s always going to be a part of my story. You can’t rewrite the past,” Bourdais said. “Do I feel like nothing has ever happened? No. Is it ever going to be that way? I don’t know. Inside the car, it’s never really affected me in any kind of way. It’s not a worry. But I can’t play golf. That sucks. It hurts. I don’t do it anymore.

“If it’s the only thing I can’t do, so be it. If you feel like you’re going to twitch when you swing, then you’re going to do something wrong. That’s what happened. I do three holes and I start shanking stuff. It’s a shame, but if that’s the worst thing to come out of this, then alright.”

His boss isn’t concerned.

“He’s a racer,” team co-owner Dale Coyne said. “He’s back for sure.”

Bourdais, whose 36 career wins rank sixth on the all-time list, returns to Dale Coyne Racing with the addition of long-time friends Jimmy Vasser and James Sullivan as co-owners of the No. 18 Team Sealmaster Honda. Just like before, Bourdais is confident his team can contend with the series’ best – he proved that last year before the injury.

“St. Pete is my home race and it is an honor to represent the city during race weekend,” he said. “My first Indy car race was here in 2003 and I took the pole, but until last year I really didn't have a lot of success. It took 15 years, and now I am the defending champion and that feels good. I don't feel any additional pressure to do well, but it's nice to be able to sleep in my own bed and have friends and family at the track.

“I am looking forward to the start of the 2018 Verizon IndyCar Series season. I want to thank Dale Coyne, Jimmy Vasser and ‘Sulli’ for the opportunity to move forward with the program that Dale started a year ago with the support of Honda. I also want to thank Sealmaster and all of our sponsors for their support. This is a small team, but we have proven we can take poles and win races. However, I think we are now putting together what hopefully is a consistent program that can compete at the highest level and contend for a championship.”  

As teams adapt to a redesigned car with a new universal aero kit, Bourdais says there’s an opportunity to be more competitive against the super teams. The biggest question at the start of the season is how have the teams adjusted to a car with less downforce in the rear. Who will hit the ground running the quickest and who will be playing catch-up?

“You still have to beat three Penskes, two Ganassis and four Andrettis,” Bourdais said. “Ultimately, the top 10 is still already looking like a good challenge to get in. In the end, what’s really to remember with INDYCAR is last year we led the championship from the get-go until we had an engine failure after being taken out the race before.

“There’s a lot of things that can still happen in INDYCAR. That’s why people watch, that’s what’s exciting about it. There’s a lot of underdog stories being successful and opportunities. That’s why we’re pushing hard to give it our best shot because we know if we put all the pieces at the right place at the right time, although we are of small means, we can still be a factor and upset people. That’s what we lean towards and that’s what motivates us.”

Bourdais has won at least once race in each of the past four years. His highest finish in the Verizon IndyCar Series points has been 10th in 2014 and 2015 while driving for KVSH Racing – the disbanded team formerly co-owned by Vasser and Sullivan.

Never shy to offer an opinion, Bourdais says figuring out the new car is a challenge, but this is a guy who has never backed down from pushing to the limit.

“The car is definitely harder to set up because it’s doing more things earlier and we had gotten used to challenging the car immensely on entry and braking super late,” he said. “You’ve got to backtrack a little bit. You’re keeping your memories of how deep you can brake, but if you try to do that with 25 percent less downforce, you will overdrive the car.

“The whole point of the new aero kit was to race better. We can only hope that it materializes and we race like we used to in 2012, 2013 and 2014, which was close, good racing with passing opportunities. For me, that’s the one thing that matters most.”
Revenir en haut Aller en bas
corin
Citizen Kane
avatar

Cancer Nombre de messages : 4189
Age : 69

MessageSujet: Re: Bourdais 2017   Sam 10 Mar 2018 - 14:07

Coyne-Bourdais journey winds through St. Pete

Above: Sebastien Bourdais and team owner Dale Coyne (right), with Honda Performance Development President Art St. Cyr (center).

Seven years since their collaboration began at this event, the bond between defending Firestone Grand Prix of St. Petersburg winners Dale Coyne and Sebastien Bourdais is only getting stronger.


Although the Frenchman hasn't been with Dale Coyne Racing the entire time – there was that strange stint with Jay Penske's Lotus-Dragon and Dragon-Chevy outfit for two years, and the three years that followed with KVSH Racing, it feels like they've been racing together for longer than they actually have.
"We talked to him hard the year before he actually started for us while he was doing his Peugeot sports car stuff – after the F1 stuff had ended, and finally got him in 2011," Coyne told RACER. "He's become part of the family, which is why everything is working.
"We're not there yet, but we're working our way towards the peak. Penske's the peak."
Odder still, with the partial season in 2011 where he contested only the road and street courses while Alex Lloyd handled the ovals, and his injury-shortened 2017 season, Bourdais has completed just 17 races for DCR.


"There was a big gap in between, but I'm really happy he went for it with me in 2011, and really, more than anything, I'm just thankful that Dale is so heavily committed to what we're doing," Bourdais said. "And now he's brought Jimmy [Vasser] and Sulli (James Sullivan) into the team, and we have new sponsors, so it's making a pretty significant difference in Dale's financial involvement. There's really not many people in the sport that spends his own money like he does. We started something seven years ago, continued it last year and started building something special until it went south at Indy, but we're here again to give it another go."


RACER video: Friday St. Pete IndyCar report
http://www.racer.com/indycar/item/147913-racer-video-friday-st-pete-indycar-report

http://www.racer.com/indycar/item/147947-racer-video-saturday-st-pete-indycar-report
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bourdais 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bourdais 2017
Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Simus Paradise :: Le coin des moteurs :: Sports mécaniques-
Sauter vers: