Simus Paradise


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 INDYCAR 2019

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Dayrton
The spirit of Senna
Dayrton

Masculin
Bélier Nombre de messages : 1964
Age : 67
Localisation : Belgique occupée
Humeur : Extrême

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 6:36

Pagenaud en pole à Toronto !!
Devant Dixon qui fait un tàq dans son dernier tour.



J'adore ce circuit et là, Hamilton aurait de la peine à tenter un hors-piste des 4 roues.

Very Happy

~~~~^_^~~~~

Et le huitième jour, Dieu créa...
INDYCAR 2019 - Page 9 Signda10
Revenir en haut Aller en bas
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeLun 15 Juil 2019 - 13:49


~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeLun 22 Juil 2019 - 5:12


~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeLun 29 Juil 2019 - 15:25

Course d'anthologie à Mid-Ohio et final absolument DANTESQUE !!



Forza Scotty !!

cheers

~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeMer 14 Aoû 2019 - 8:12

Très intéressante interview de Simon Pagenaud parue aujourd'hui dans "Le Figaro".

Vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis le 26 mai dernier, Simon Pagenaud était en visite en France la semaine dernière. L’occasion rêvée de faire le tour de son actualité et de ses rêves.


MAKING-OF. Plus de deux mois après son succès historique lors des 500 Miles d’Indianapolis, le premier d’un Français depuis 99 ans, Simon Pagenaud a eu l’honneur de pouvoir revenir dans l’Hexagone avec le prestigieux trophée Borg-Warner, pour la première fois en visite à Paris. Tout sourire, d’une gentillesse rare et sans langue de bois, le pilote né à Poitiers a pris le temps de recevoir Le Figaro dans son hôtel, situé à deux pas des Champs-Elysées.

«C’est la plus grande course du monde, la plus rapide, avec la plus grande audience sur un seul jour autour d’une arène sportive et le gain financier le plus important dans une course automobile au monde. Pour toutes ces raisons, chaque pilote rêve de remporter ces 500 Miles un jour. En plus, grâce à ce trophée, l’œuvre du pilote reste comme celle d’un artiste puisque mon visage est gravé dessus et il ne vieillira plus, ce qui est sympa (sourire). C’est vraiment la course de l’année, comme peut l’être le Tour de France pour les cyclistes. Mon rêve prétentieux, ce serait de devenir le recordman de victoires aux 500 Miles. Pour égaler les meilleurs, il m’en faudrait quatre et pour être le seul au sommet, il m’en faudrait cinq. Il me reste quatre doigts à remplir (référence à la bague offerte au vainqueur de la course), ce qui s’annonce très compliqué. Mais si on n’a pas de rêve, on n’avance pas. C’est sur ce principe que j’ai fondé toute ma vie et ma carrière, sur des rêves que je m’efforce de réaliser.»


Le choix de partir aux Etats-Unis en 2006

«Il m’a fallu faire un choix. La F1, à ce moment-là, c’était une question d’avoir les bonnes connections, de connaître les bonnes personnes. Je ne suis pas issu d’une famille du sport automobile. Donc malheureusement, le métier, je l’ai appris par moi-même, plus tard qu’un Max Verstappen par exemple qui, lorsqu’il est arrivé en F1 à 18 ans, était déjà prêt. Moi je ne l’étais pas du tout à 18 ans. Ma formation a été un peu plus longue et je suis à mon top aujourd’hui, à 35 ans. Je suis très satisfait de ma carrière. Fin 2005, j’ai dû choisir le chemin idéal pour ma vie et les Etats-Unis, avec Sébastien Bourdais qui y était et qui m’a mis le pied à l’étrier, me semblait être la meilleure destination puisqu’il y avait une opportunité, avec le Championnat Indylight, de remporter une prime de deux millions de dollars qui me permettait de devenir professionnel dans la catégorie ChampCar. Comme c’était mon premier but d’être professionnel, j’ai été attiré par cela. Il y avait une vraie carotte au bout, ce qui n’était pas le cas en GP2 vis-à-vis de la F1. Même si je gagnais le championnat de GP2, je n’avais aucune assurance d’avoir ensuite un baquet en F1. C’est pour cela que j’ai dirigé ma carrière vers les Etats-Unis, où j’ai été accueilli à bras ouverts. J’ai extrait le maximum de la situation qui s’est offerte à moi.»

Plus français ou plus américain ?

«Je suis plus français, j’ai mes racines en France, ma famille est française, mes meilleurs amis sont français, ma culture est française et elle ne changera jamais. En revanche, on peut avoir des préférences quant au système de vie et je dois reconnaître que je me plais énormément aux Etats-Unis. Il y a toujours des plus et des moins dans chaque pays. C’est une sorte de compromis. J’adore revenir en France et j’adore vivre aux Etats-Unis. J’ai besoin des deux en fait.»

Sa notoriété aux Etats-Unis

«Là-bas, nous sommes vraiment perçus comme des gladiateurs des nouveaux temps. Il y a une admiration plus grande aux Etats-Unis. Nous sommes vus comme des pilotes qui défions la logique. Cela a un petit caractère divin. Surtout à Indianapolis. Je suis plus connu aux Etats-Unis ensuite vient le Brésil et seulement la France. Mais avec ma victoire aux 500 Miles, il y a un plus grand intérêt de la part des Français me concernant. Ce succès a résonné mais après, c’est à moi de faire le travail, de promouvoir l’Indycar ici. Ce n’est pas évident car la compétition pâtit du décalage horaire.»

Sa relation avec Sébastien Bourdais

«Quand je suis arrivé aux Etats-Unis, Sébastien était le King. Il était quatre fois champion de Champcar. Il m’a ouvert la voie. C’est lui qui me permet de rencontrer celui qui allait devenir mon patron d’écurie en 2006. Il m’a donné beaucoup de conseils, sur les circuits, dans la vie. Et puis il était le premier à m’attendre dans mon motor-home après la victoire des 500 Miles. Nous avons réellement une très bonne relation. Je l’apprécie énormément et je ne le remercierais jamais assez de tout ce qu’il a fait pour moi. Je me souviens aussi des 24 Heures du Mans avec la Peugeot lorsque nous avions fini deuxièmes. C’était des moments en or. Aujourd’hui, nous sommes rivaux même si je suis dans la meilleure équipe, ce qui m’offre évidemment plus de chances de gagner, ce qui n’a rien à voir avec le talent. Si vous le mettiez au volant d’une Penske, il se battrait aussi pour le titre. Nous sommes dans une dynamique différente désormais mais il demeure un énorme respect entre nous.»

La F1, encore un rêve ?

«Je suis comblé par ce que je vis en Indycar. Quand on voit toute cette foule sur la piste après les 500 Miles, c’est incroyable. Mon chemin m’a mené ici et je n’ai absolument aucun regret dans mes décisions de carrière. Cela devait se faire comme cela. Je me suis construit tout seul et j’en suis fier aujourd’hui. Après, évidemment que j’aimerai bien un jour faire un test au volant d’une F1 pour voir ce que cela donne. Mais il y a beaucoup plus de courses que je veux gagner en Indycar. En termes de pilotage, je ne pense pas pouvoir prendre plus de plaisir que celui est le mien dans cette discipline. Alterner les circuits ovales, les circuits traditionnels et les circuits en ville, c’est fabuleux. Je ne m’ennuie jamais. C’est bien pour le public, c’est bien pour les pilotes et c’est bien pour les équipes, qui doivent être bonnes dans des conditions très différentes. C’est un challenge fabuleux à relever.»


F1 versus Indycar

«L’Indycar est très standardisé. Toutes les voitures sont quasiment de niveau égal. Nous sommes loin de la sophistication de la F1. Très honnêtement, les F1 sont des voitures exceptionnelles, mais compliquées et toutes très différentes. La Mercedes a été conçue de manière radicalement différente que la Renault, qui elle-même n’a rien à voir la McLaren. De plus, on parle de monoplaces élaborées pour une durée de vie d’un an. Alors qu’en Indycar, nous disposons des mêmes châssis depuis 2012. Seul le kit aérodynamique évolue avec le temps. Et les courses offrent un spectacle exceptionnel car même le dernier peut s’imposer. Cela correspond bien à mon caractère, qui est de ne jamais abandonner. En Indycar, chaque course à laquelle je prends part, je sais que j’ai une possibilité de gagner, ce qui est essentiel pour le compétiteur que je suis. En F1, si j’étais chez Mercedes, je me sentirais très bien (rires). En revanche, ce serait moins drôle chez Williams.»

Sa gestion de la peur à très haute vitesse

«Si j’avais peur, j’arrêterais très franchement. Il s’agit plus d’une conscience du danger. Tous les pilotes ont cette conscience. Ceux qui prétendent le contraire mentent. Après, il faut savoir gérer ce danger. Il faut se servir de cette énergie-là. En ce qui me concerne, je suis quelqu’un de toujours très positif. Mais l’Indycar reste un sport dangereux, même si j’accueille à bras ouverts toutes les évolutions techniques qui permettent d’améliorer notre sécurité. Maintenant, à 400km/h, le zéro risque n’existera jamais, il ne faut pas se mentir.»

Sa passion du rallye

«Je suis un grand fan de rallye. Pour moi, c’est la base, c’est le pilotage instinctif. J’adore l’aventure. De ne pas connaître parfaitement le terrain sur lequel on arrive et de devoir réagir instinctivement, c’est le top. Il faut laisser aller son talent. Il faut rester juste dans la limite. Je regarde tous les rallyes avec mon application WRC sur le téléphone. Je connais Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, et ils sont tous les deux exceptionnels. J’espère un jour pouvoir prendre part au Monte-Carlo et un de mes rêves, très lointains, serait de le remporter. Pourquoi pas ? Essayer en tout cas…»

Le Dakar un jour ?

«Cela me passionne moins. Je ne connais pas le sable. Je joue dans le sable avec un buggy que j’ai aux Etats-Unis mais je n’ai pas le temps de savoir lire le sable et les dunes. Ma fiancée, qui elle est née dans les dunes en Californie où elle faisait de la moto tous les week-ends, voit des choses que je ne perçois pas du tout. Donc il faut être réaliste, le Dakar, c’est inaccessible pour moi.»


http://sport24.lefigaro.fr/auto-moto/actualites/500-miles-f1-rallye-bourdais-simon-pagenaud-se-livre-sur-tous-les-fronts-969551

CowBoy

~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Dayrton
The spirit of Senna
Dayrton

Masculin
Bélier Nombre de messages : 1964
Age : 67
Localisation : Belgique occupée
Humeur : Extrême

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeLun 19 Aoû 2019 - 14:01

Ne ratez pas ce résumé, un gros crash à Pocono !

Et je vous mets l'eau à la bouche de ce pas !

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna10

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna11

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna10

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna11

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna12

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna13

INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna12

BANZAÏ TAKUMA !
INDYCAR 2019 - Page 9 Vlcsna14

Laughing

Ready ?

vert  GREEN FLAG !!  vert



Qui a dit qu'on n'aime pas les crashs ?

:biggrin

~~~~^_^~~~~

Et le huitième jour, Dieu créa...
INDYCAR 2019 - Page 9 Signda10
Revenir en haut Aller en bas
Dayrton
The spirit of Senna
Dayrton

Masculin
Bélier Nombre de messages : 1964
Age : 67
Localisation : Belgique occupée
Humeur : Extrême

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeDim 25 Aoû 2019 - 7:49

Une semaine après son gros crash, Takuma Sato remporte St Louis !!
Japon-BG


INDYCAR 2019 - Page 9 St_lou10

La vidéo est là !



:biggrin

~~~~^_^~~~~

Et le huitième jour, Dieu créa...
INDYCAR 2019 - Page 9 Signda10
Revenir en haut Aller en bas
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeMar 27 Aoû 2019 - 7:37

La victoire de Sato dans les radio-com !

Lien du tweet:
https://twitter.com/IndyCar/status/1166075660659503105?s=20

Lien du "intégrer le tweet":



On va voir si ça marche...

~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeMar 27 Aoû 2019 - 7:38

Rien chez moi...Misère...

Et comme ça ?

https://twitter.com/IndyCar/status/1166075660659503105?s=20

Question

~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
Dee Michael

Masculin
Bélier Nombre de messages : 26081
Age : 67
Localisation : Présent !
Humeur : Jimnyste

INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitimeMar 27 Aoû 2019 - 7:40

Furax

~~~~^_^~~~~

Jimny Dan on Youtube________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.
INDYCAR 2019 - Page 9 536352signaturenewpedals
@DeeMichael52____________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos En ligne
Contenu sponsorisé




INDYCAR 2019 - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: INDYCAR 2019   INDYCAR 2019 - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
INDYCAR 2019
Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Simus Paradise :: Le coin des moteurs :: Sports mécaniques-
Sauter vers: