Simus Paradise


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Les classiques 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Les classiques 2013   Mar 19 Mar 2013 - 2:53

Milan - San Remo (17 mars).









«Fallait pas l'inviter», a dû se dire Peter Sagan. Le Slovaque n'était jamais passé aussi près d'une victoire dans une classique, si ce n'est l'an dernier à Gand-Wevelgem. Mais en Belgique, c'était Tom Boonen qui l'avait sauté sur la ligne. Là, c'est Gerald Ciolek, et ce n'est quand même pas la même chose. Ce qui risque de faire grandir encore sa légende maudite sur les courses d'un jour. Attention : Ciolek est un sprinteur redouté. Mais sa carrière n'avait jamais vraiment décollé depuis son titre de champion du monde espoirs en 2006. «Ciolek m'a surpris», a lâché Sagan, regrettant d'avoir «raté (son) sprint» et étant «parti trop tôt.» Si l'Allemand a disputé Milan-San Remo, c'est uniquement grâce à l'invitation reçue par MTN-Qhubeka*, première formation africaine du Continental Pro (2e division). Une wild card complètement justifiée a posteriori tant Ciolek a su intelligemment mener sa barque sur les routes humides du Nord de l'Italie. Humides quand elles n'étaient pas purement et simplement impraticables.
Un vainqueur inattendu répond en écho à une course au scénario imprévisible. Encore que certains en doutaient. «Ils savaient à l'avance qu'il y aurait de la neige, ils auraient dû prévoir un autre itinéraire», a pesté Tom Boonen après avoir refusé de prendre le deuxième départ. Car oui, il y a eu deux départs. Le premier a permis aux coureurs d'aller jusqu'au 118e kilomètre, atteint avec un peu plus de sept minutes d'avance par six hommes. Les organisateurs, déjà critiqués pendant Tirreno-Adriatico pour l'utilisation excessive du mur de Porto Sant'Elpidio, ont préféré effectuer une partie du parcours en bus, quitte à supprimer les passages du Turchino et du Manie à cause de la neige. La course la plus longue de la saison a été réduite de 298 à 245 kilomètres et quand elle a été relancée le long de la mer, elle s'est transformée en une poursuite menée tambour battant par les Cannondale de Sagan, puis les Sky de Boasson Hagen et les Astana de Nibali.

Les échappés ont été repris à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Problème : Boasson Hagen a cédé dès les premières pentes de la Cipressa et Nibali n'est même pas arrivé jusque-là, vaincu par les conditions météo. L'abandon de Nibali a quelque part provoqué le basculement de la course. Avant, c'était fou, inédit. Ensuite, ce fut plus plus classique. Comme si rien ne pouvait vaincre la Primavera, qui n'avait jamais mal aussi porté son nom (le printemps). Une cinquantaine de coureurs ont basculé les premiers au sommet de la Cipressa, Philippe Gilbert en tête. Puis Sylvain Chavanel est parti dans la descente avec Ian Stannard et Edouard Vorganov. Le Français et l'Anglais étaient encore devant en haut du Poggio, mais ils ont été repris à trois kilomètres de la ligne par un petit groupe avec notamment Peter Sagan et Fabian Cancellara, les deux favoris. Pour le rouleur Cancellara, ce n'était pas le scénario favorable. Il finira troisième devant Chavanel. Pour Sagan, il fallait se méfier de Ciolek. Mais en lançant le sprint, le Slovaque a donné le bâton pour se faire battre. Et rien ne dit que les mots de Cancellara le consoleront : «Tous ceux qui ont couru ce Milan-San Remo l'ont gagné», a résumé le Suisse.


Une vidéo made in Italy.



Grazie mille Ilpiratamp !

Prochaines classiques, le vendredi 22 mars, le GP de l'E3 et le dimanche 24 mars, Gand - Wevelgem.

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.


Dernière édition par Dee Michael le Mar 25 Juin 2013 - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Re: Les classiques 2013   Ven 22 Mar 2013 - 17:15

GP de L'E3-HARELBEKE(22 mars).



Victoire du suisse Fabian Cancellara au terme d'une échappée de 35 km. Peter Sagan gagne le sprint des battus.
Tom Boonen fini 7ème.




Bravo Cancci !!

15 minutes de résumé de la course:


Les derniers kilomètres:


Interview en suisse-allemand(courage !!):
http://www.sporza.be/cm/sporza/videozone/sporten/wielrennen/MV_130322_E3_reax_Cancellara

Interview de Cancellara en anglais à la télévision flamande.
Vous entendrez qu'il souhaite un prompt rétablissement à Eddy Merckx(opéré du coeur aujourd'hui).
Fabian, un très grand Monsieur.
http://www.sporza.be/cm/sporza/videozone/sporten/wielrennen/1.1582483



Prochaine classique: Gand-Wevelgem. Et vu la météo annoncée, sachez que si les conditions climatiques ne permettent pas de rouler dimanche, la course se tiendra alors lundi.

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.


Dernière édition par Dee Michael le Ven 12 Avr 2013 - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Re: Les classiques 2013   Lun 25 Mar 2013 - 0:08

Gand - Wevelgem(24 mars).

Victoire en force de Peter Sagan qui a lâché tout le monde sur une simple accélération...
Costaud le mec et il passe encore la ligne en wheeling.





Prochaine classique: Le tour des Flandres, dimanche 31 mars.


~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.


Dernière édition par Dee Michael le Ven 12 Avr 2013 - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Preview Tour des Flandres Part 1   Jeu 28 Mar 2013 - 14:48

Petites statistiques Tour des Flandres.

Depuis 1913 date de la première édition, on a couru 96 fois cette épreuve.

En 96 courses, seulement 3 victoires françaises:

-1955 Louison Bobet
-1956 Jean Forestier
-1992 Jacky Durand

Il n'y a eu aussi que 3 victoires suisses:

-1923 Heiri Suter
-2004 Steffen Wesemann
-2010 Fabian Cancellara

Les hollandais, font mieux:
-1953 Wim van HEst
-1965 Johan de Roo
-1971 Evert Dolman
-1974 Cornélius Bal
-1979 Jan Raas et 1983
-1981 Hennie Kuiper
-1984 Johan Lammerts
-1986 Adrie Van Der Poel

Ensuite, les italiens font mieux et ça commence en force avec un triplé de Fiorenzo Magni qui gagne en 1949, 1950 et 1951 ! puis gagnent Dino Zandegu en 1957, Moreno Argentin en 1990, Giani Bugno en 1994, Michele Bartoli en 1996, Gianluca Bortolami en 2001, Andrea Tafi en 2002 et Alessandro Ballan en 2007.

Notons aussi, la victoire de l'allemand Rudy Altig en 1964, celle de l'anglais Tom Simpson en 1961 et celle du danois Rolf Sorensen en 1997.
Tout le reste soit 67 victoires, pour les belges.
Et vous notez également que JAMAIS un coureur espagnol n'a gagné le Tour des Flandres mais non plus aucune autre nationalités que celles citées ici !!!

Bref, "De ronde" c'est une affaire belge et même flamande.
Alors bonne chance à Voekler, qui a été désigné leader d'Europcar, ou à Chavanel, qui ronge son frein, ou même à Flecha, que personne n'attend, ou encore Sagan et Cancellara que tout le monde attend, mais ne soyez pas surpris si au final c'est Stijn Vandenbergh qui gagne le Ronde !!

Laughing

Stijn(prononcer "Staine"), ce grand garçon de 1,99m pour 85 kg, né le 25 avril 1984, est un superbe coureur qui a un style que j'aime beaucoup et il ne réchigne jamais à l'ouvrage. Ne manque plus qu'on lui lâche la bride. Et une fois que les leader d'Omega Pharma seront à terre, c'est le candidat idéal pour le Ronde de ce dimanche.

2012


2013 devant Paolini à l'Omloop HEet Neeuwsblad.

Allez Stijn !
Vélo


~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.


Dernière édition par Dee Michael le Jeu 28 Mar 2013 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Preview Tour des Flandres Part 2   Jeu 28 Mar 2013 - 14:55

Sylvain Chavanel a un grand rêve, remporter le Tour des Flandres.
Et si c’était dimanche ?



BRUGES, 28 mars 2013.

Il y a Fabian Cancellara et Peter Sagan. Ce seront les deux principaux prétendants à la victoire, dimanche au Tour des Flandres. Mais derrière eux, tout juste derrière, quelques coureurs se profilent, dont Sylvain Chavanel. Le Français est devenu en quelques années un vrai spécialiste des courses belges et pavées qu’il a découvertes sur le tard après que sa carrière a été plutôt orientée vers le Tour, les courses à étapes d’une semaine et les épreuves vallonnées. À 33 ans, le coureur de Chatellerault rêve plus que jamais de décrocher cette grande victoire dans une classique qui a longtemps rebuté ses compatriotes et qui en ferait l’égal des Bobet, Forestier ou Durand, les trois seuls Français qui ont accroché le Ronde à leur palmarès. Hier, Sylvain Chavanel nous a parlé de sa passion des courses belges et spécialement du Ronde van Vlaanderen .

De quand date votre intérêt pour les courses flandriennes ?

“J’aime ces courses, j’aime les courses du Nord depuis que je les ai découvertes, il y cinq ans, lors de ma dernière saison chez Cofidis. J’ai tout de suite apprécié. J’étais là parce qu’Alain Deloeil (NdlR : le directeur sportif de la formation nordiste) cherchait à renforcer son noyau autour de Nick Nuyens. J’ai gagné deux semi-classiques et Nick a fini 2e en Flandres, la suite a été la logique de ces quelques semaines.”

L’année suivante, vous étiez chez Quick Step.

“Oui, c’est ce qui avait permis à Patrick (Lefevere) de voir ce que je valais dans ces épreuves. Mapei était mon équipe de rêve, mais j’avais déjà dix saisons dans le dos quand je suis arrivé chez Quick Step. J’ai été quand même surpris par l’énorme intérêt qu’on nous porte lors de cette période, on est au centre de la cible. J’ai 33 ans, mais je suis arrivé sur le tard dans ces courses où l’expérience prime. Je suis bon partout, ou presque, je suis très régulier. Mon palmarès, c’est une longue suite de places d’honneur (NdlR : avec de nombreuses victoires aussi). À mes débuts, en France, on m’a bombardé coureur du Tour.”

Vous le regrettez ?

“Non, pas du tout, c’était comme ça, j’en ai profité aussi. Je suis épanoui, j’aime ce que je fais, je n’ai aucun regret.”

Qu’est-ce qui vous a frappé à vos débuts au Ronde ?

“Le public ! Son ampleur, sa ferveur ! Ici, en Belgique, il y a une chaleur à nulle autre pareille. Au Tour, il y a énormément de monde, mais ce sont des vacanciers. Ici, ce sont des connaisseurs. On est au cœur de la passion. C’est aussi cela qui m’a donné envie d’emprunter cette voie.”

Et dans la course qu’aimez-vous ?

“Il faut frotter, se placer, il y a le vent, les routes étroites, les pavés, c’est tout ce qui fait le charme. Il y a toujours des surprises, on ne maîtrise pas un Ronde comme une étape du Tour. Là, ça bagarre jusqu’au bout. C’est ça que j’aime, me battre. J’aime courir devant, je suis pour le vélo à l’ancienne. Bien sûr, il y a des chutes. Vous pouvez y laisser votre saison, voire votre carrière, mais je suis prudent, je ne prends pas de risques inconsidérés, je ne suis pas un de ceux qui débranchent leur cerveau.”

Vous connaissez les secteurs pavés, les côtes flandriennes ?

“À la longue, oui. Maintenant, je sais où je mets les pieds. J’aimais bien le Mur de Grammont. C’est une partie de l’histoire qui a disparu, mais c’est l’évolution. Si je gagne sur le nouveau parcours, je ne serai pas déçu. D’ailleurs, j’aime le Vieux Quaremont. Dur au début, plus roulant ensuite quand il faut mettre du braquet. Après, le Patersberg, c’est dur pour tout le monde. Ce qui est bien aussi au Ronde, c’est qu’il y a des barrières partout qui obligent à rouler sur le pavé et ne permettent pas de le faire dans la rigole asphaltée. Sinon, si vous êtes mal placés au début, vous brûlez des cartouches pour remonter des gars devant vous qui coincent, c’est quasi impossible de les dépasser. Alors, c’est toujours la guerre avant, un vrai sprint pour être devant.”

Comment gagner dimanche ?

“Il y a deux mecs forts, Cancellara et Sagan, et plein d’outsiders. Eux, ils se frittent dans la presse, ils vont peut-être s’enterrer. À nous d’en profiter, de les encercler. Nous avons plusieurs cartes à jouer. Je suis certain que Tom sera là.”


Vidéo.

http://video.lequipe.fr/video/cyclisme/cyclisme-tour-des-flandres-2013-l-annee-chavanel/?sig=4f17bc6f1bes&

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Re: Les classiques 2013   Dim 31 Mar 2013 - 18:27

Tour des Flandres(31 mars).

Formidable victoire de Spartacus dans le Ronde van Vlaanderen.



Comme le destin est bizarre, l'an dernier Fabian tombait et Boonen gagnait, cette année c'est l'inverse, Tom Boonen tombe et c'est Cancellara qui gagne.

La vidéo des derniers kilomètres.


Bravo Fabian et maintenant Paris - Roubaix ?



Prochaine classique: Paris - Roubais dimanche prochain, le 7 avril.


~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.


Dernière édition par Dee Michael le Ven 12 Avr 2013 - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Avant Paris - Roubaix 2013...   Dim 7 Avr 2013 - 0:31

Voilà c'est déjà demain, "la dernière course avant les vacances" comme dit Chavanel.
Grand favori, Fabian Cancellara. Mais je me refuse à ajouter "en l'absence de Tom Boonen" car primo, Tom n'y était pas cette année suite aux malheurs de son intersaison et secundo, Fabian est trèès fort actuellement.
Et à mon humble avis, le seul qui soit aussi fort en ce moment, c'est Sylvain Chavanel justement.
Seulement Fabian a déjà prévenu: "rester dans ma roue ne sera pas la solution" !!
Sylvain est prévenu.
Mais ne perdons pas de vue que dans cette course si particulière, la chance d'éviter les crevaisons et les chutes ou la malchance de ne pas le pouvoir, jouent le premier rôle.

La suite à l'écran.


~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Re: Les classiques 2013   Lun 8 Avr 2013 - 0:20

Paris - Roubaix(7 avril).

Hé bien voilà, on a vu !



Il est phénoménal !


Fabian Cancellara, vous pensiez-vous capable de gagner Paris-Roubaix ainsi, avec un sprint au vélodrome ?

(Il soupire) Pfff. J’ai eu le temps de penser à beaucoup de choses pendant la course, toutes les situations possibles me sont venues à l’esprit. On savait que ce serait tout le monde contre nous, que je serais seul contre tous. Je ne sais pas comment j’ai fait. C’est génial d’arriver au vélodrome et de finir avec un tel show. Mais je ne cherchais pas le show, je cherchais la victoire. (...) A la fin, ce n’était même plus une question de courir à l’instinct mais de se battre. Je ne sais pas comment j’ai fait. J’ai été au-delà de mes limites, comme jamais. J’étais tellement content que la course soit finie. Après la ligne, j’ai cherché de l’herbe pour m’allonger, j’ai pris une minute pour respirer. Pour revenir sur terre. Maintenant, j’ai besoin de repos, je n’ai jamais souffert comme ça. On avait une mission. Elle est accomplie.

A 50 km de l’arrivée, vous n’aviez plus d’équipier. Pensiez-vous revivre une course comme en 2011 où tout le monde cherchait à vous faire perdre (il avait fini 2e derrière Vansummeren) ?

J’étais plus confiant qu’en 2011. Je savais que l’équipe était très forte et mes coéquipiers ont fait un gros travail. On avait tout le peloton contre nous. Je me suis retrouvé isolé un peu tôt mais heureusement, je n’ai pas eu de problème mécanique pendant la course, pas de crevaison. Il y avait beaucoup d’attaques et j’ai dû choisir les moments où je suivais, les coureurs que je laissais partir et ceux que je contrôlais. Je savais que je ne pouvais pas courir derrière tout le monde. (…) A la fin, j’avais Stybar et Vandenbergh dans la roue. Je ne sais pas comment ils ont disparu. Et après, il y avait encore Sep (Vanmarcke).

Comment avez-vous vécu ce duel avec lui dans le final ? On vous a vu discuter plusieurs fois.

Je savais que c’était un jeune coureur, qu’il vivait cette situation pour la première fois. C’était spécial pour lui. Je connaissais ma force, j’étais en confiance. J’ai essayé de jouer avec lui, de le faire rouler, de lui montrer que je ne l’emmènerais pas jusqu’à la ligne. Je ne courais pas pour la 2e place. Avant l’avant-dernier secteur pavés, il m’a dit qu’il roulerait après. Je lui ai dit : ''Pas moyen''. Ce n’est pas que j’avais peur mais je ne savais pas comment il était à ce moment-là. Sur la piste, je ne sais pas comment je l’ai fait, mais je l’ai fait. Je ne voulais pas perdre dans cette configuration, au vélodrome.

Et maintenant ?

Je vais monter dans le bus. Il va y avoir le mix spécial de Popovych (son coéquipier, ndlr). J’ai hâte de fêter cela lors du dîner avec l’équipe. On va célébrer ces derniers jours, ces dernières semaines, ces derniers mois. Après, je vais devoir me reposer. Le reste de la saison est un point d’interrogation. On verra pour la course reprise. Je n’ai pas l’air si motivé par cette victoire, pas si heureux que ça mais je suis tellement, tellement fatigué. Je vais avoir besoin de quelques heures, quelques jours pour réaliser. Les deux premiers Roubaix, je les ai gagnés d’une façon géniale. Ce troisième, c’est encore un autre niveau.»


Les 15 derniers kilomètres.


La course complète.



~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.


Dernière édition par Dee Michael le Ven 12 Avr 2013 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Re: Les classiques 2013   Mer 17 Avr 2013 - 17:26

La Flèche Wallonne(17 avril).



Victoire de l'espagnol Moreno devant les deux colombiens Montoya et Betancur.

cheers

Les derniers kilomètres


Prochaine classique: la doyenne, Liège-Bastogne-Liège, dimanche prochain le 21 avril.


~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
Dee Michael
Eternel enfant
Eternel enfant
avatar

Masculin
Bélier Nombre de messages : 16644
Age : 65
Localisation : Un peu plus à l'Ouest...
Humeur : Printanière

MessageSujet: Re: Les classiques 2013   Dim 21 Avr 2013 - 10:51

Liège-Bastogne-Liège(20 avril).

Le profil:



Et c'est l'irlandais Daniel Martin qui gagne la course.

CowBoy

~~~~^_^~~~~

______________________Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer.

__________________________________Mon vélo c'est ma liberté.
Revenir en haut Aller en bas
https://vimeo.com/chisum/videos
 
Les classiques 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Simus Paradise :: Le coin des vélos :: Cyclisme-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: